Interviews de l'actrice Jessica Alba, questions sur sa vie, son travail, ses films...
   

| Interviews de Jessica Alba |



Interview réalisé par le magazine TéléStar

Telestar : Il paraît que vous n'avez pas pris une seule leçon de danse avant Honey. Comment avez-vous fait pour danser comme une professionnelle ?



Jessica Alba : Je n'avais jamais pris le cours de combat non plus avant Dark Angel... Alors, quand on m'a proposé ce film sur la danse, je me suis dit : pas de problème, je peux le faire (rires) !



Telestar : Vous êtes d'un naturel intrépide ?



Jessica Alba : J'aime surtout la nouveauté. Actuellement, je tourne un film intitulé Into The Blue, avec Paul Walker, et je dois faire de la plongée sous-marine très intensément.



Telestar : Pour la danse, le défi ne vous a pas effrayée ?



Jessica Alba : Si, bien sûr. En plus, je savais que des danseurs professionnels allaient voir le film et me juger. Moi, j'ai grandi en adorant Flashdance. Quand j'ai su que Jennifer Beals n'avait pas exécuté un seul pas, j'ai été très déçue. Je ne voulais pas que mon public ressente la même chose.



Telestar : Vous avez été l'actrice principale de Dark Angel. Que vous a apporté la série ?



Jessica Alba : Une certaine assurance. Maintenant, au lieu d'exécuter tous les ordres du metteur en scène, je défends ma propre interprétation.



Telestar : Si vous deveniez une mégastar, pensez-vous que la célébrité pourrait nuire à votre relation avec Michael Weatherly ?



Jessica Alba : Je pense que pour toute femme qui a du succès, si l'homme avec qui elle est n'est pas capable de l'accepter, il peut être difficile de vivre une telle relation amoureuse.



Telestar : Vous ressemblez davantage à l'héroïne de Dark Angel ou à celle de Honey ?

Jessica Alba : Probablement à Max, de Dark Angel. Comme elle, j'ai la réplique toujours prête et je suis plutôt du genre qui ne se laisse pas faire.



Propos recueillis par Véronique Maumusson.

 


 

D'autres interviews bientôt !



Adresse email :   Format :
Inscription
Changer de format
Désinscription